En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francisco Manuel de Melo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain portugais (Lisbonne 1608 – id. 1666).

Son œuvre, composée dans les intervalles d'une vie agitée (combats au service de Philippe IV, prison lors de la révolution de 1640, déportation au Brésil en 1655, missions diplomatiques en Angleterre, à Paris et à Rome), révèle une très vaste culture qui le fit considérer comme l'une des plus grandes figures littéraires de son époque. Il a utilisé l'espagnol et le portugais aussi bien en poésie qu'en prose. Ses Œuvres métriques (1665) réunissent sa production poétique, où l'on retrouve la trace de Camões, de Sá de Miranda, de Góngora et de Quevedo, les plus connues de ses poésies en portugais étant les Sonnets à la mort de dona Inés de Castro. Sa comédie l'Acte du noble apprenti, composée avant 1646, a peut-être inspiré à Molière certains épisodes du Bourgeois gentilhomme. Son œuvre principale, écrite en espagnol et chef-d'œuvre de la prose classique, reste l'Histoire du soulèvement de la Catalogne (1645).