En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William McIlvanney

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier écossais (Kilmarnock 1936).

Socialiste influencé par l'existentialisme, il est l'auteur d'une dizaine de romans dans lesquels il s'intéresse à l'évolution de la classe ouvrière. Après deux premiers romans, il attire l'attention des critiques avec Docherty (1975). Alors que ses contemporains Alasdair Gray et James Kelman empruntent résolument la voie du postmodernisme, McIlvanney se montre avant tout soucieux d'être accessible ; contre l'élitisme culturel, et quitte à passer pour rétrograde, il recourt à la forme du roman policier avec personnages récurrents (Laidlaw, 1977 ; Marcher blessé, 1989 ; Étranges loyautés, 1991). Survivre au naufrage (1991) est un recueil d'essais autobiographiques, qui reflète notamment son engagement aux côtés du parti travailliste et du parti nationaliste écossais.