En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carson Smith McCullers

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière américaine (Columbus, Géorgie, 1917 – Nyack, New York, 1967).

Ses récits, placés sous le signe de la désintégration de la communauté, de la violence, du handicap physique, exhibent des personnages (sourd-muet, bossu) qui portent dans leur chair la marque de l'isolement spirituel. Ce monde fermé (Le cœur est un chasseur solitaire, 1940) se prête à l'analyse macabre et freudienne dans le cadre d'un camp militaire (Reflets dans un œil d'or, 1941) et au portrait d'une jeune fille qui découvre son identité (Frankie Adams, 1946). La Ballade du café triste (1951) et l'Horloge sans aiguilles (1961) reprennent les thèmes dominants en les rapportant aux problèmes raciaux du Sud. L'œuvre témoigne d'une vision faussement naïve, d'autant plus cruelle dans ces constats et d'autant plus apte à noter les complexités et complications de la vie.