En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michael McClure

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète américain (Maryville, Kansas, 1932).

Influencé par Artaud et Charles Olson, mais aussi par Milton et Blake, il pratique, en marge de la « Beat generation », une poésie marquée par des jeux typographiques expressionnistes : si le poète ne peut changer le monde, il lui appartient de noter tous les mouvements de la « créature vivante » qu'il constitue (Passage, 1956 ; Pour Artaud, 1959 ; Hymnes à Saint Geryon, 1959 ; Brun sombre, 1961 ; l'Amour, lion, lionne, 1964 ; Ciels de jaguar, 1975).