En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cormac McCarthy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Providence, Rhode Island, 1933).

Depuis le Gardien du verger (1965) jusqu'à Méridien de sang (1985) et la « Trilogie de la frontière » (Tous les jolis chevaux, 1992 ; la Frontière, 1994 ; les Villes de la plaine, 1998), l'œuvre de Cormac McCarthy se développe en solitaire, dans une lignée ancienne où sont mises en texte les tragédies de la lutte individuelle dans un paysage nord-américain hostile. Ses personnages, rudes et marginaux, renvoient à Faulkner ou à Melville, mais son travail du dialogue, de la langue parlée et des limites de la communication le place à part et lui permet de rendre la violence d'un Texas où la notion de « frontière » (border) est encore à l'ordre du jour. La « Trilogie de la frontière » est ainsi composée de romans fondés sur le déplacement, le passage au Sud, la rencontre avec le Mexique et le danger de l'inconnu.