En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les frères Matthis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivains français d'expression dialectale alsacienne, Adolphe (Val-de-Villé 1874 – Strasbourg 1944) et Albert (Val-de-Villé 1874 – Strasbourg 1930).

Leur lyrisme pittoresque, attaché à la transposition poétique du parler local et des coutumes strasbourgeoises, a marqué, au début du xxe s., le renouveau de la littérature dialectale à travers l'évocation du « Ried » et de ses paysages (Bois d'oignon, 1901 ; Sève des Saules, 1911 ; les Pissenlits, 1923 ; Colchiques d'automne, 1937).