Identifiez-vous ou Créez un compte

Ludovic Massé

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Evol 1900 – Perpignan 1982).

Instituteur anticonformiste, déplacé d'office en 1940 par le régime de Vichy pour fait de grève, il renonce à l'enseignement et se consacre à l'écriture. Mêlant l'inspiration régionaliste à la vision prolétarienne, il fut le « Giono du Roussillon » et son œuvre apparaît comme la « mémoire poétique du pays nord catalan », marquée toutefois par une dimension universelle. Il laisse en particulier une trilogie paysanne (Ombres sur les champs, 1934 ; la Flamme sauvage, 1936 ; le Vin pur, 1945), une trilogie autobiographique (les Grégoires, 1944-1948), ainsi que le Mas des Oubells (1933), la Terre du liège (1953), les Trabucayres (1955), Contes en sabots (1959), le Refus (1962), Simon Roquère (1969).