En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jules Mascaron

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Prédicateur français (Marseille 1634 – Agen 1703).

Prêtre oratorien, il connut ses premiers succès de prédicateur à Saumur, lors des controverses entre catholiques et protestants. Nommé évêque, il prêcha l'Avent et le carême à la Cour, à qui il sut plaire car il ne méprisait pas le goût mondain (ce qui lui valut l'amitié de Mlle de Scudéry), et prononça les oraisons funèbres d'Anne d'Autriche, d'Henriette d'Angleterre, du chancelier Séguier et de Turenne (Oraisons funèbres, 1745).