En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mas Marco Kartodikromo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain indonésien (Cepu v. 1890 – Boven Digul 1932).

D'humble origine, quasi autodidacte, il lutta toute sa vie dans la branche communiste du Sarekat Islam (parti nationaliste fondé en 1912). Plusieurs fois arrêté, il mourut en Nouvelle-Guinée où il avait été exilé. Il est l'auteur de quatre romans (Aveuglés, 1914 ; Hijo l'étudiant, 1918, dont le héros va terminer ses études aux Pays-Bas ; Mata Hariah, 1918, sur la célèbre espionne Mata-Hari ; Un sentiment de liberté, 1924, sur un jeune homme qui, pour lutter contre le colonialisme, abandonne la carrière administrative), d'une pièce de théâtre, de poèmes et de nouvelles qui témoignent avant tout d'un didactisme politique.