En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Sylvain Maréchal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1750 – Montrouge 1803).

Incarcéré en 1788 pour ses idées républicaines et athées, et pour avoir proposé la laïcisation du calendrier (Almanach des honnêtes gens), il s'engagea dans la Révolution ; il collabora au journal jacobin les Révolutions de Paris et fonda, en 1790, le Tonneau de Diogène. Son Jugement dernier des rois (1793) est une des rares réussites de théâtre populaire et militant. Sa Fête de la Raison (1794), sur une musique de Grétry, lie l'opéra à la fête révolutionnaire. Après Thermidor, il adhéra aux idées de Babeuf et rédigea le Manifeste des Égaux. Il échappa au procès de 1796 et continua son combat militant par la publication de son Dictionnaire des athées (1800).