En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugénie John, dite Eugénie Marlitt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière allemande (Arnstadt 1825 – id. 1887).

Après le succès de Goldelse (1867), l'ancienne chanteuse d'opéra exploite la même veine dans d'innombrables romans, traduits dans plusieurs langues, qui lui vaudront un public immense et fidèle. Même s'il y a souvent à la base de ses récits des problèmes réels de la société du xixe s. (en particulier ceux de la condition féminine), le simplisme des intrigues, le manichéisme des caractères, le conformisme moral et politique, le sentimentalisme naïf et le style ampoulé font que l'œuvre de Marlitt est en Allemagne un exemple privilégié du kitsch littéraire.