En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie Guyard, en religion Mère Marie de L'incarnation

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Religieuse française (Tours 1599 – Québec 1672).

Après son veuvage en 1619, elle entre aux Ursulines de Tours (1631) et fonde au Canada (1639) le premier couvent des Ursulines. On lui doit des Lettres (publiées par son fils dom Claude Martin en 1681), deux Relations autobiographiques (1633 et 1654) et des écrits spirituels (Exposition succincte du Cantique des cantiques, 1682 ; l'École sainte, 1684) qui font d'elle l'une des grandes mystiques de l'école française de spiritualité.