En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Margueritte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Laghouat 1860 – Hossegor 1918).

D'abord disciple de Zola, il s'en écarta en signant le tapageux « manifeste des Cinq ». Il subit l'influence des romanciers russes sans pouvoir se défaire de celle des naturalistes, avec lesquels il partage la foi en la toute-puissance des instincts. Viennent alors des romans dans lesquels il tente une synthèse de Zola, de Tolstoï, de sa propre sensibilité et de celle de son frère Victor (Blida 1866 – Monestier 1942), qu'il s'est adjoint comme collaborateur : une tétralogie (Une époque, 1898-1904), vaste fresque de la guerre de 1870, connaît un certain succès. Tandis que Paul s'assagit et rédige des livres de souvenirs, Victor lance, avec une ardeur provocatrice, des récits fortement marqués de préoccupations sociales (Prostituée, 1907 ; la Garçonne, 1922 ; Ton corps est à toi, 1927).