En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sandor Marai

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain hongrois (Kassa, aujourd'hui Kosice, 1900 – San Diego 1989).

Après avoir vécu dans sa jeunesse à Vienne, à Berlin, à Francfort et à Paris (où il est correspondant de la Frankfurter Zeitung), il rentre en Hongrie et publie successivement Confessions d'un bourgeois (1934), œuvre autobiographique imprégnée de nostalgie, l'Héritage d'Esther (1938), la Conversation de Bolzano (1940), les Braises (1942), romans qui lui assurent le succès. Mis à l'index par le régime communiste, il émigre en 1948, d'abord en Suisse, puis en Italie et enfin aux États-Unis (1950), où, malade et solitaire, il se suicide en 1989.