En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Klaus Mann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Munich 1906 – Cannes 1949).

Fils aîné de Thomas Mann, il traduit dans ses premières œuvres le désarroi et la révolte de la génération d'après-guerre. Pendant les années d'exil après 1933, il s'engage dans la lutte antifasciste en publiant deux revues, la Collection (1933-1935) et Décision (1941-1942), aux États-Unis. Le roman le Volcan (1939) dresse un tableau désenchanté des milieux d'émigrés, tandis que Mephisto (1936) est le roman à clés d'une carrière d'opportuniste sous le IIIe Reich. Klaus Mann laisse un dernier message avec l'Esprit européen à l'épreuve et une autobiographie, le Tournant.