En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Heinrich Mann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Lübeck 1871 – Santa Monica, près de Los Angeles, 1950).

Parmi ses œuvres d'avant la Première Guerre mondiale figurent ses satires de la société wilhelminienne, Au pays de Cocagne (1900), le Professeur Unrat (1905) et, surtout, le Sujet (1918). En pleine guerre entre l'Allemagne et la France, Heinrich Mann publie un essai sur Zola qui fait scandale. Après 1919, il s'engage pour la démocratie allemande et la réconciliation entre la France et l'Allemagne, condition de la paix en Europe. Forcé de quitter l'Allemagne en 1933, il s'établit en France, puis, en 1940, aux États-Unis. Très influencé par la littérature française (Montaigne, Stendhal, Zola, Anatole France), il est soucieux de critique sociale, vigoureusement antihitlérien et antifasciste ; il a laissé de nombreux romans (la Petite Ville, 1909 ; le Souffle, 1949) et nouvelles (Flûtes et Poignards, 1905 ; la Jeunesse et la Maturité du roi Henri IV, 1935-1938).