En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bill Manhire

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète néo-zélandais (Invercargill 1946).

Ses recueils les plus récents sont, par leur ouverture et leurs invitations à faire participer le lecteur au jeu de la lecture et de l'interprétation du poème, extrêmement populaires (le Bar de la Voie lactée, 1991). Il a publié en 1993 une anthologie qui a fait date. Intitulé 100 poèmes néo-zélandais (par 100 poètes néo-zélandais), ce projet expérimental a élargi l'accès à la poésie au grand public. Enfin, Mon rayon de soleil (1996) est préfacé par la phrase fameuse de Sterne sur la digression : tels apparaissent en effet ses poèmes, formes de variation sur un thème ou une formulation donnés.