En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mangestu Lammâ

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain éthiopien (Addis-Abeba 1925-1988).

C'est un des représentants les plus hardis et les plus conséquents du modernisme intellectuel. Il fut le premier à publier (1957-1958) un recueil de poèmes amhariques en vers libres où se mêlent humour et nostalgie. Il transforma aussi le théâtre en écrivant des comédies dans la tradition italienne, où l'amour triomphe des conventions sociales et dont les personnages parlent véritablement la langue de leur milieu : C'est dans la poche (1963), Un mariage mal assorti (1963). Ces pièces furent violemment critiquées par les milieux conservateurs. Il n'a cependant pas négligé la culture traditionnelle : il est en quelque sorte le coauteur d'une œuvre remarquable, l'autobiographie de son père, recueillie d'abord au magnétophone.