En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Malrieu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Montauban 1915 – Penne-de-Tarn 1976).

Instituteur et militant communiste, il fait ses débuts grâce à Aragon avec Préface à l'amour (1953). Dans ses recueils poétiques souvent en vers libres d'un lyrisme charnel, influencé par Eluard, il prône l'« amour sublime » (Vesper, 1963 ; le Nom secret, 1968 ; le Château cathare, 1972 ; Possible Imaginaire, 1975). Proche des surréalistes (Breton salua en lui un « poète-né »), il fonda les revues Action poétique (1950) et Sud (1970).