En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Françoise Mallet-Joris

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langue française (Anvers 1930).

Elle publie à Bruxelles des Poèmes du dimanche (1947). Son premier roman, le Rempart des Béguines (1951), traitant d'amours féminines, fait scandale et ouvre un cycle réaliste jusqu'à la Chambre rouge (1955) et les Mensonges (1956). À partir de l'Empire céleste (1958), elle s'attache à saisir le secret de vies hors du commun, traversées par la politique (Marie Mancini, 1964), la sorcellerie (Trois Âges de la nuit, 1968), le mysticisme (Jeanne Guyon, 1978), mais aussi celui de destins plus quotidiens (le Jeu du souterrain, 1973 ; Adriana Sposa, 1990), où un événement infime change la vie. L'auteur peint ainsi une société en pleine mutation (la Tristesse du cerf-volant, 1988) ou en décomposition (le Rire de Laura, 1985).