En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

livre de Malachie

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

dernier livre des Petits Prophètes. Malachie est peut-être le nom de l'auteur. Toutefois, il est possible que le titre soit une référence à la mission qui incombe à l'auteur de ce livre (Ml III, 1), mal'akî, signifiant « mon ange ». D'après le Talmud (Megillah 15a), Malachie aurait été le contemporain d'Aggée et de Zacharie, et la mort de ces trois prophètes aurait marqué la fin du prophétisme biblique. Les critiques s'accordent à le dater à l'époque perse, avant Esdras et Néhémie. C'est dans ce livre que, pour la première fois, un rôle eschatologique est attribué à la figure d'Élie (III, 23). Élie exercera un rôle majeur dans l'attente messianique, ainsi que l'atteste la littérature rabbinique et néotestamentaire (Midrash des Psaumes XLII, 1 : Targum des Lamentations IV, 22 ; Targum Jonathan sur Deutéronome XXX, 4 ; Mt XVII, 3-4 ; Mc XXVII, 41 ; Lc IX, 30 ; Jn I, 21). Les derniers versets du livre (III, 22-24) marquent non seulement la fin de Malachie, mais également la note finale de tous les livres prophétiques de la Bible.