En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Makhtoumkouli

dit Fragui

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète turkmène (Kara-Kala v. 1730 – 1780).

Fils du poète Azadi, il exerça le métier d'orfèvre et mena une vie errante. Empreinte d'un pessimisme qui trahit l'influence de la mystique soufiste, sa poésie associe dans une même déploration les malheurs de sa patrie à ses déboires intimes (exil en Iran, mort de ses proches), et aborde les thèmes civiques pour appeler à l'oubli des discordes tribales et flétrir l'injustice sociale et les abus du clergé. Il a, en s'inspirant du folklore, contribué à rapprocher la poésie nationale de la langue et de la métrique populaires (adoption du vers syllabique).