En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Major

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain québécois (Montréal 1942).

Cofondateur de la revue Parti pris (qu'il quitte en 1965), il publie en 1963, avec le Cabochon, un des premiers romans en joual. Trois récits – l'Épouvantail, 1974 ; l'Épidémie, 1975 ; les Rescapés, 1976 – composent le cycle des Histoires de déserteurs. Parmi ses recueils de nouvelles, on remarque particulièrement la Folle d'Elvis (1981) et l'Hiver au cœur (1987). Après la Vie provisoire (1995) et sa hantise de la désertion, Major dit un adieu (provisoire ?) au roman dans un journal autocritique tchékhovien, le Sourire d'Anton (prix de la revue Études françaises, 2001).