En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Imre Madách

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et auteur dramatique hongrois (Alsósztregova 1823 – Balassagyarmat 1864).

Il est surtout connu pour la Tragédie de l'homme (1861), poème dramatique en quinze actes qui ne sera mis en scène qu'en 1883 et dont les protagonistes, Adam et Ève, parcourent, sous la conduite de Lucifer, toute l'histoire universelle, de l'Égypte antique à Athènes, de Rome à Byzance, de Prague au Paris de la Révolution, de l'apogée du capitalisme jusqu'à la société utopique du phalanstère. La destinée humaine y apparaît dans une perspective hégélienne entre la soif d'idéal et les désillusions de l'incarnation historique. La dernière scène historique montre la Terre en voie de refroidissement et l'homme dégénéré descendre à un niveau quasi animal. Revenant à la réalité après cette vision, Adam décide de mettre fin à sa vie afin que l'Histoire n'ait pas lieu, mais Ève est déjà enceinte. Madách est également l'auteur d'une comédie écrite à la manière d'Aristophane (le Civilisateur, 1859) et d'un drame biblique (Moïse, 1861).