En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antonio Machado

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète espagnol (Séville 1875 – Collioure 1939).

Influencé par le modernisme de Darío mais soucieux, comme la génération de 98, d'enracinement et d'authenticité, c'est à son enfance, à l'Andalousie natale que renvoient les poèmes des Solitudes (1903), puis des Solitudes, galeries et autres poèmes (1907). Pour lui, le paysage est un état d'âme et le corps même du poète (Paysages de Castille, 1912 ; Nouvelles Chansons, 1924). Sa poésie, toute en notations intimistes, évoluera vers la simplicité et la densité de l'aphorisme populaire et impersonnel. Fragile, le poète retrouve ses forces en touchant la terre, sa terre, lieu d'une plénitude que l'écrivain semble ne pouvoir atteindre qu'en se multipliant – d'où les « poètes imaginaires » en qui il se dédouble et qui amplifient sa voix : « Abel Martin » (dans la Revista de Occidente), « Juan de Mairena » (dans le Diario de Madrid). Auteur de théâtre, Machado a composé, avec son frère Manuel, quelques drames et comédies.