En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis MacNeice

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Belfast 1907 – Londres 1963).

Fils d'un austère évêque anglican, il publie son premier recueil à 22 ans (Feux d'artifice aveugles, 1929). Compagnon de route de W. H. Auden, il collabore avec lui pour Lettres d'Islande (1937). Journal d'automne (1939) reflète, dans un style élégant et souple, ses réactions à la crise de Munich. Au cours des années 1940 et 1950, il travaille pour la BBC, produisant quantité de poèmes sombres mais puissants, notamment sur le bombardement de Londres. Traducteur d'Eschyle et de Goethe, auteur dramatique engagé (Hors de l'image, 1937), il incarne le pessimisme de bon ton mais aussi la spiritualité sensuelle de l'intelligentsia de gauche anglaise. Ses deux derniers recueils (Solstices, 1961 ; la Perche brûlante, 1963) se penchent avec désinvolture sur les idées de déclin et d'annihilation. Il a laissé une autobiographie inachevée (Les cordes jouent faux, 1965).