En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lu Wenfu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Nouvelliste chinois (Suzhou, Jiangsu, 1928 – ? 2005).

D'abord journaliste, puis écrivain orthodoxe reconnu, il fait suffisamment confiance à l'illusoire liberté promise par les Cent Fleurs pour raconter, dans Au fond de la ruelle (1956), l'histoire d'une prostituée avant et après la libération. Victime d'une purge en 1957 et à nouveau pendant la Révolution culturelle, envoyé à la campagne pour être « rééduqué », il est réhabilité en 1978. Il fait de sa ville, Suzhou, la « Venise chinoise », le cadre de ses nouvelles, dont les personnages sont tantôt des intellectuels au destin tragique (le Puits, 1983), tantôt de petites gens échaudés par la Révolution culturelle (Une famille de colporteurs, 1980), tantôt des membres du Parti (le Gourmet, 1983), ce qui confère à ses récits la dimension d'apologues à valeur sociale.