En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gustave Lerouge, dit Le Rouge

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Valognes 1867 – Paris 1938).

Ami de Verlaine, il fréquenta d'abord les symbolistes et écrivit de la poésie (il racontera cette époque dans Verlainiens et Décadents, 1928). Il devint secrétaire dans un cirque, puis reporter au Petit Parisien. Passant par le théâtre et des ouvrages de commande, il trouva sa voie dans la littérature populaire : romans d'aventures (la Conspiration des milliardaires, avec G. Guitton, 1899-1900 ; la Princesse des airs, 1902), récits sentimentaux (le Secret de la châtelaine, 1911), romans policiers (le Fantôme de la danseuse, 1914) et surtout romans de science-fiction : le Prisonnier de la planète Mars (1908), le Mystérieux Docteur Cornélius (1912-1913). C'est avec des formules prélevées dans ce roman que Cendrars (qui évoqua son ami dans l'Homme foudroyé) composa Kodak (1924). À partir de 1923, Le Rouge publia une série de fascicules autour d'un personnage d'enquêteur : Todd Marvel, détective milliardaire.