En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

saint Jean Chrysostome

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Docteur de l'Église grecque (Antioche v. 334 – près de Comana, Cappadoce, 407).

Sans doute élève du célèbre rhéteur Libanios (qui lui fit découvrir Platon et Démosthène) et de Diodore de Tarse (qui l'initia à l'étude de la Bible et de la théologie), il commença une vie érémitique avant de choisir le sacerdoce, devenant diacre (381), puis prêtre (386) de l'Église d'Antioche, et finalement patriarche de Constantinople par décision de l'empereur Arcadius (397). Exilé à deux reprises par l'impératrice Eudoxie, il dut à ses qualités exceptionnelles de prédicateur le surnom de Chrysostome, « Bouche d'or » : ses nombreuses homélies prouvent qu'il savait utiliser toutes les ressources de l'art oratoire ainsi que les méthodes de l'École exégétique d'Antioche pour combattre la corruption des mœurs, exalter l'ascétisme et défendre l'orthodoxie chrétienne (principales œuvres : Du sacerdoce ; Homélies sur les statues ; Sur la Genèse ; Cathéchèses baptismales ; Homélie sur le discours chrétien).