En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ishigaki Rin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse japonaise (Tokyo 1920).

Elle perdit sa mère à l'âge de 4 ans, et puis successivement deux belles-mères avant d'être recueillie par la troisième. Elle travailla dans une banque, dès sa sortie de l'école primaire, jusqu'à sa retraite. Après la guerre, alors qu'elle s'engageait dans le syndicalisme, elle connut une certaine célébrité grâce à son poème « Devant mes yeux, la casserole, la marmite et le feu brûlant... » (Le recueil de poèmes du même titre sera publié en 1959). Dans une langue parlée claire et simple, son regard raffiné de femme pénètre dans la substance de la vie, à travers les motifs quotidiens teintés d'humour. Plaques de porte, etc. (Recueil de poèmes, 1968).