En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hafiz Ibrahim

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète égyptien (Dayrût 1871 – 1932).

Officier au Soudan, il dirigea la section littéraire de la bibliothèque khédivale au Caire. Compatissant à la misère des fellahs, il s'est fait l'écho de leur souffrance et de leur espoir, et fut surnommé « le Poète du Nil ». Il a traduit une partie des Misérables de Victor Hugo (1903). On lui doit également une œuvre à mi-chemin entre roman et maqâma (les Nuits de Satîh, 1906) et un imposant Dîwân (1922).