En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abd al-Rahman Ibn Muhammad Ibn al-Naqib

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et écrivain arabe (Damas 1638 – 1670).

Fils d'une famille de l'aristocratie damascène et, plus précisément, du naqib al-achraf (chef des 'Alides, d'où il tire son nom), il a bénéficié d'une solide formation et a appris le turc, langue administrative de l'époque, ainsi que le persan dont certains éléments ou formes poétiques ont été mêlés à son œuvre en langue arabe. Ibn al-Naqîb semble s'être distingué surtout dans des genres nouveaux, les mutarahat et les tamathil : ces courtes pièces, qui ont l'allure d'un récit de fiction, associent d'une manière précise et originale prose rimée et poésie. À la différence de la maqama, ces pièces ont un destinataire particulier (souvent dans le cadre d'une joute entre lettrés) et privilégient le descriptif sur le narratif, et plus particulièrement la description de la nature.