En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abu Muhammad Ali ibn Ahmad Ibn Hazm

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Philosophe et écrivain arabe (Cordoue 994 – Manta Licham 1064).

Fils de hauts dignitaires du régime omeyyade d'Andalousie, il subit dès l'adolescence les vicissitudes de sa famille, qu'éprouvait la chute du califat. Ses prises de position combatives, un non-conformisme exaspéré lui valurent plusieurs fois la prison et définitivement la disgrâce politique, outre la haine des fuqaha (« légistes ») auxquels l'opposait la rigueur de son zahirisme (doctrine préconisant une exégèse littérale du Coran). De fait, ce fut l'un des grands penseurs arabes. Du point de vue littéraire, il a laissé une œuvre remarquable, le Collier de la colombe, sur l'amour et les amoureux. L'ouvrage fait suite à ceux d'Ibn Dawud et d'al-Husri, qui composèrent sur le même sujet. Cependant, son originalité, il la tient par le choix d'une matière résolument andalouse, voire autobiographique, disposée selon une systématique, depuis la naissance de l'amour jusqu'à l'union ou la séparation définitives des amants.