En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abraham Ibn Ezra

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Exégète, grammairien, scientifique, philosophe et poète hébraïque (Tolède 1089 – v. 1165).

Il parcourut l'Espagne, l'Italie, la France et mourut en Angleterre. Marqué par le néoplatonisme, il a laissé des centaines de poèmes religieux, de structures strophiques et de significations allégoriques. Sa poésie profane – il y introduisit des éléments humoristiques et satiriques – témoigne de son ouverture aux courants littéraires européens. Une mélange de philosophie, de science et de poésie est réuni dans son ouvrage, écrit en prose rimée, l'Épître de Haï Ben Meqiz.