En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juana Fernández Morales, dite Juana de Ibarbourou

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse uruguayenne (Melo 1895 – Montevideo 1979).

Ses premiers recueils (Langues de diamant, 1919 ; la Coupe fraîche, 1920 ; Racine sauvage, 1922) se caractérisent par la sensualité dionysiaque des vers, leur beauté plastique, et la façon dont est renouvelé le thème du carpe diem. À partir de Rose des vents (1930), elle adopta des techniques expressionnistes. Ses derniers recueils sont dominés par l'idée de la mort et de la vanité de la beauté terrestre (Perdue, 1950).