En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ludovic Halévy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1834 – id. 1908).

Issu d'une longue lignée d'écrivains et lancé de bonne heure dans le monde littéraire, il représente toute une époque et sut plaire à la société du second Empire comme à celle de la IIIe République. Après s'être consacré à l'opéra-bouffe, en écrivant avec Meilhac les livrets des principales œuvres d'Offenbach (la Belle Hélène, 1864 ; la Vie parisienne, 1866 ; la Périchole, 1868) ou des vaudevilles comme Tricoche et Cacolet (1872), il se consacre au roman de mœurs sans prétention (les Petites Cardinal, 1880 ; Un mariage d'amour, 1881 ; l'Abbé Constantin, 1882). Il est l'un des représentants de l'esprit parisien dans ce qu'il a de pétillant, mais aussi d'amer dans l'ironie même.