En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Oger Gombauld

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Lussac, Saintonge, v. 1588 – Paris v. 1666).

Favori de Marie de Médicis, il supporta impatiemment la mainmise de Richelieu sur la vie littéraire. Il n'en fut pas moins l'un des premiers membres de l'Académie française, et joua un rôle dans les querelles à propos du dictionnaire et des unités au théâtre. Il ne publia guère : des poèmes (Poésies, 1646), un roman (Endymion, 1624), une pastorale (Amaranthe, 1631) et une tragédie (les Danaïdes, 1658).