En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Damião de Gois

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Humaniste portugais (Alenquer 1502 – Batalha 1574).

Fils d'un noble de la maison de Viseu, il fut élevé au palais royal et se vit confier très tôt d'importantes missions en Hollande (il fut secrétaire du comptoir portugais à Anvers). Il connut Luther, Dürer (qui fit son portrait) et Érasme, dont il devint l'ami fidèle. De retour au Portugal, il exerça les fonctions de directeur des Archives (1548) et fut chargé par l'infant Henri d'écrire la Chronique du règne de Manuel le Fortuné (1566). Il fit preuve de clairvoyance et de courage politique, évoquant les persécutions des juifs et des nouveaux chrétiens, l'expansion portugaise, et mettant en cause le rôle même du roi, ce qui lui valut un procès intenté par le Saint-Office.