En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albrecht Goes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Langenbeutingen, Wurtemberg, 1908 – Stuttgart 2000).

Restant à l'écart des écoles littéraires, ce pasteur protestant, ancien aumônier militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, n'en avait pas moins une audience remarquable. Dans ses poésies (le Berger, 1934), ses pièces, ses essais (le Poète et son poème, 1966) et surtout ses récits, il s'engage pour les valeurs du christianisme et de l'humanisme, plus nécessaires que jamais dans un temps de violence et de persécution. Les souvenirs de la guerre et la tragédie des Juifs en Allemagne sont au centre d'œuvres comme Jusqu'à l'aube (1950) ou la Flamme du sacrifice (1954).