En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vahé Godel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse de langue française (Genève 1931).

Fils du linguiste Robert Godel (1902-1984) et d'une mère arménienne, il s'est toujours montré attentif aux potentialités secrètes du langage, qu'il a explorées, sans jamais se répéter, dans trois douzaines de livres : poésie (de Signes particuliers, 1969, à Et pour finir, 1997), récits (Exclu inclus, 1988 ; Vous, 1990 ; Un homme errant, 1997), romans (Ov, 1992 ; Arthur Autre ; 1994). Dans certains textes récents (Ici [ailleurs], 2000), sa prose reste obstinément a-thématique et son sens ne se laisse déterminer que par le geste langagier. Il est également l'auteur d'essais et de traductions de l'arménien.