En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José María Gironella

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain espagnol (Darníus 1917-Arenys de Mar, près de Barcelone, 2002).

Abondamment traduit à l'étranger, il reste un des écrivains espagnols les plus lus. Il peint dans ses romans le désarroi et les inquiétudes des générations d'après la guerre civile. Les cyprès croient en Dieu (1953), Un million de morts (1961), Quand éclata la paix (1966) et Les hommes pleurent seuls (1986) forment une tétralogie. On lui doit aussi des récits de voyage, des nouvelles et des poésies.