Identifiez-vous ou Créez un compte

Girart de Roussillon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Cette chanson de geste du xiie siècle, de 10 000 décasyllabes, écrite en une langue hybride (franco-provençal), relate les luttes entre Girart et son seigneur, le roi de France Charles le Chauve. La principale bataille, celle de Vaubeton, est arrêtée par le miracle des gonfanons brûlés. Après de multiples péripéties (Girart et sa femme Berte survivent misérablement durant vingt ans dans la forêt d'Ardenne), l'intrigue se clôt sur la construction de l'église de Vézelay. Cette chanson, qui se fonde sans doute sur un personnage et des événements historiques, fait partie des chansons illustrant la révolte, ici achevée par la soumission du héros, des grands féodaux contre le pouvoir royal, thème qui se retrouve dans Raoul de Cambrai ou dans la Chevalerie Ogier.