En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Roger Gilbert-Lecomte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Reims 1907 – Paris 1943).

Il se lie dès l'adolescence à Vailland et à Daumal, ses « phrères » simplistes, ses complices du Grand-Jeu. C'est dans cette revue centrale qu'il prône, via une « révélation, révolution », la destruction d'un modèle occidental qui a fait son temps et masque l'être véritable tel qu'il se donne à lire dans l'enfance. Par sa recherche de l'unité du primitif, par la drogue aussi, il évoque Rimbaud. La Vie l'Amour la Mort le Vide et le Vent (1933) ainsi que le Miroir noir (1937) éclairent sa quête de l'absolu.