En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Roland Giguère

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et graveur québécois (Montréal 1929 – id. 2003).

Illustrant lui-même ses œuvres, il a fréquenté à Paris le groupe Phases et le mouvement surréaliste, et publié à Montréal plusieurs recueils où une inspiration apocalyptique (Le défaut des ruines est d'avoir des habitants, 1959) se mêle à un lyrisme amoureux (Adorable Femme des neiges, 1959) et au désir de donner une voix au pays natal (l'Âge de la parole, 1965), tout en maintenant la prééminence de l'image visuelle (Forêt vierge folle, 1967 ; la Main au feu, 1973).