En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ghiorogly

(le Fils du tombeau)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Épopée populaire turkmène, en prose mêlée de vers.

Branche orientale du Kior-ogly, le poème se constitue à partir du xviie s., autour des exploits d'un chef populaire, né d'une femme morte. Maître de la forteresse de Tchandybil, il combat, à la tête de ses compagnons (Ovez, fils de boucher, Hassan, fils de forgeron), le sultan Arab-Reïkhan, ravisseur de sa tutrice Gül-Endam. Certaines versions associent à l'utopie sociale et aux motifs antiféodaux des épisodes romanesques et fabuleux (le mariage du héros et d'une péri, son cheval ailé Guyr-at, etc.).