En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Gay

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Barnstaple, Devon 1685 – Londres 1732).

Appartenant à un cercle de beaux esprits (Pope, Swift, Arbuthnot), il est d'abord journaliste pour l'Apollon britannique et publie en 1711 un pamphlet intitulé l'État actuel de l'esprit. En 1713, le poème Plaisirs ruraux décrit en termes délibérément outrés les joies de la campagne ; Trivia, ou l'Art de se promener dans les rues de Londres poursuit dans cette veine satirique. Mais Gay devient surtout célèbre pour ses œuvres scéniques, et si la postérité a retenu son nom, c'est grâce à son Opéra du gueux (1728), parodie du grand genre, où les héros mythologiques sont remplacés par des brigands et des prostituées, et les arias à l'italienne par de simples chansons. Gay y reflète la dégradation morale de la société et s'en prend au gouvernement de Robert Walpole (la suite, Polly, fut interdite de représentation par ordre du Premier ministre).