Identifiez-vous ou Créez un compte

Arne Garborg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain norvégien (Time, Jaeren, 1851 – Asker 1924).

Issu d'un milieu paysan et piétiste, il prêche la tolérance dans des romans à succès (Un libre-penseur, 1878). Un séjour à Paris l'oriente vers le naturalisme, il discute alors de morale sexuelle (Hommes, 1887) et se livre à des études réalistes (Chez mère, 1890). Devenu presque anarchiste et honni de la bonne société, il se retire dans les montagnes du Kolbotn, d'où il lance ses satires politiques. Paix (1892) décrit la vieille paysannerie minée par le capitalisme et le fanatisme religieux.