En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dominique Joseph, comte Garat

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Homme politique et écrivain français (Bayonne 1749 – Urdains 1833).

Jeune avocat à Bordeaux, il débuta à Paris par des éloges (de Michel de L'Hôpital, 1778 ; de Suger, 1779 ; de Fontenelle, 1784), des articles de journaux, et remplaça Marmontel comme professeur d'histoire au Lycée. Membre des États généraux, il fit le compte rendu des séances dans le Journal de Paris. En Thermidor, il fut commissaire de l'Instruction publique, professeur d'analyse de l'entendement humain à l'École normale, puis membre de l'Institut. Proche des Idéologues, mais honoré par l'Empire, il manifesta une opposition discrète à l'autoritarisme et se retira sous la Restauration.