En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François Garasse

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Prédicateur et écrivain français (Angoulême 1585 – Poitiers 1631).

Polémiste violent, le jésuite Garasse publia sous des pseudonymes des pamphlets contre les protestants (le Rabelais réformé, 1619) et l'avocat général Servin (le Banquet des sages, 1617), et ses outrances de langage lui firent interdire la chaire. Sa Doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps (1624), écrite dans un style outré et satirique contre les libertins et Théophile de Viau en particulier, contribua à brosser pour longtemps le portrait du libertin impie et épicurien. Son ouvrage déclencha une « querelle de la raillerie chrétienne » (un chrétien peut-il user de l'invective ?) qu'il soutint et finit par perdre, notamment contre François Ogier, dans son Apologie pour son livre contre les athéistes (1624).