En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Galtier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'expression provençale (Eygalières 1913 – id. 2004).

Instituteur dans sa commune natale, il s'est livré à certaines recherches ethnologiques, devint conservateur du musée Mistral de Maillane et chargé de recherche au C.N.R.S. Son œuvre, extrêmement abondante et couvrant plus d'un demi-siècle, comprend des recueils de contes (L'erbo de la routo [l'Herbe de la route], 1953) ; Tres conte pèr Calendo [Trois Contes pour les Calendes], 1965) ; Conte dis Aupiho, de Crau e de Prouvènço [Contes des Alpilles, de la Crau et de Provence], 1970), des nouvelles (le Nid de calao, 1980), des poésies (Lou creirés-ti ? [le Croirais-tu ?], 1949 ; Sèt saume de la sereneta [Sept Psaumes de la sérénité], 1970), un roman (le Chemin d'Arles, 1984) et divers livres descriptifs sur la Provence. Mais C. Galtier reste avant tout un remarquable auteur dramatique qui a écrit quantité de pièces, dont la plus jouée fut sans conteste Li quatre sèt (les Quatre Sept, 1973).